Le Progrès : Découverte d’une machine infernale à Biarne

« Découverte d’une machine infernale à Biarne

Fabriquée par une dizaine de jeunes de 9 à 14 ans, elle a été montée depuis le matin de ce samedi et était initiée par Laura Pandelle, étudiante à l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle qui présentera une thèse en « désign » et « les Petits Débrouillards ».
Il s’agissait d’un atelier installé pour l’occasion dans la salle du FabLab et l’objectif était de construire une machine, appelée à l’origine «Machine de Rube Goldberg». C’est un enchaînement de mécanismes (poulies, engrenages, leviers…) dans le but de déclencher une action parfaitement inattendue : servir une tasse de café, préparer une tartine, etc….
Avec des matériaux que l’on peut trouver dans tous les magasins de bricolage ou de dessin, et grâce aux outils de l’association NetIki, des pièces de toutes sortes ont été découpées au laser. Ajoutez à cela des ballons, des tubes, des gouttières, des élastiques, des gobelets et vous laissez aller votre imagination. Inutile me direz-vous ?
Au départ, il faut provoquer la créativité individuelle, chacun concevant un petit mécanisme, ensuite il s’agit de faire communiquer ces réalisations, donc collaboration, et sous une forme pédagogique et ludique, donc très utile. Laura provoque une convivialité constructive et efficace à tel point qu’il a été difficile de s’arrêter pour déjeuner et ensuite pour ranger, car cette machine peut très bien se continuer à l’infini, il suffit d’avoir de la place.
Les parents et le bénévoles, sous l’impulsion enthousiaste de Pascal Minguet, se sont pris au jeu et ont participé à la création. Cet atelier sera dupliqué dans tous les FabLabs de France.
Vous n’avez pas vu la machine fonctionner ? Vous avez manqué quelque chose !  »

André Pinon – Le Progrès 15 octobre 2012

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *