Archives pour l'étiquette comtois

on refait le monde… ma petite contribution à l’économie collaborative

SocialTer N°6 août-septembre 2014

Dossier : Economie collaborative… La révolution des makers. Article de Clarisse Briot (qui est passé à Biarne en juin)

Quand le faire est l’affaire de tous.

FabLab des champs
Un Fab Lab dans un village du Jura: qui l’eut cru ? Deux ans après sa création, Net-IKi, le premier Fab Lab rural de France, fait des émules. Son pari: ouvrir le collaboratif au plus grand nombre.

Des ordinateurs et des im­primantes 3D ont rem­placé le tableau noir et les pupitres d’écoliers. A Biarne, bourgade de 350 habitants près de Dole, dans le Jura, un FabLab s’est installé dans l’ancienne école, et désormais, ce sont d’autres sa­voirs qui s’y partagent. L’association Net-IKi (« ici » en franc-comtois) est née de la rencontre de deux blogueurs de communes voisines. Elle a d’abord milité pour obtenir un débit Internet satisfaisant dans les villages et y amener « la culture numérique ». Puis, de fil en aiguille, l’idée de lancer le premier Fab Lab rural de l’Hexagone a germé.

À l’instar du café qui a depuis long­temps déserté la place du village, l’ate­lier de fabrication est d’abord un lieu où se croisent des gens d’horizons très divers. « Sur le papier, c’est un mélange improbable qui ne marche pas », s’amuse Reynald Blondeau, le pré­sident de l’association, ingénieur dans la plus grosse entreprise du départe­ment. « Notre Fab Lab est sans doute l’un des plus ouverts de France, on accueille aussi bien des collégiens que des retraités, des architectes mais aussi Monsieur et Madame Tout-le-monde » », renchérit Pascal Minguet, cofondateur et ani­mateur de cette communauté hétéro­clite. Ce jour-là, autour des impri­mantes 3D, du scanner, de la découpe à fil chaud et des logiciels libres, s’af­fairent notamment Arnaud, 25 ans, cantonnier du village voisin passionné de 3D, et Dominique, 50 ans, agent d’entretien.

Lutter contre l’obsolescence programmée
Ces bricoleurs du XXI’ siècle se re­trouvent ici pour fabriquer des proto­types – un étudiant en chirurgie dentaire est venu imprimer une mâchoire pour s’entrainer à opérer – et des objets de la vie quotidienne : jetons de Caddie, poi­gnées de four, pièces de tondeuses à gazon ou de jouets cassés … « Les gros Fab Labs font des projets d’ingénieurs, sourit Pascal Minguet. Nous, nous sommes très pragmatiques!» Pour autant, l’ambition est bien là : donner accès à la technologie au plus grand nombre et à moindre coût, et promouvoir la collaboration autour de projets. « Les machines ne sont qu’un pré­texte pour les faiire travailler les gens en­semble, innover, explique Pascal Min­guet. Nous leur redonnons de la confiance et du pouvoir. »

« Les machines ne sont qu’un prétexte pour faire travailler les gens ensemble et innover »

Celui, par exemple, d’oser dépecer son téléviseur en panne pour fabriquer soi-­même la pièce défectueuse que les indus­triels ne vendent plus. Car le « faire en­semble» veut inspirer un nouveau modèle: celui de la lutte contre l’obsoles­cence programmée, de la relocalisation de certaines productions et de l’open source. « Pour survivre, il faudra vulga­riser, partager les connais­sances afin que chacun puisse être créatif, lance le président. Ce sera possible de façon industrielle, dam de petites unités.»
À Biame, on est conscient de n’être encore qu’au stade du défrichement. Mais cer­tains – comme Jean-Baptiste Fontaine, 29 ans, cofondateur du lieu – appellent de leurs vœux une nouvelle ère. « C’est beaucoup plus efficace d’être dans une lo­gique de partage que de brevets, explique ce fils d’agriculteur, fan de Jeremy Rifkin et Bernard Stiegler, fervents défenseurs du Do It Yourself Nous sommes dans un monde bridé, spécialisé à outrance, opaque, dans lequel l’humain souffre. Il fàut re­prendre la main. »

En attendant, Net-IKi œuvre, à son échelle, à démocratiser les pratiques collaboratives et compte «passer à la vitesse supérieure» en accompagnant la création de nouveaux Fab Labs dans la région, pour atteindre une dizaine d’ici la fin de l’année. Avec un supplément d’âme: celui de la défense de la ruralité. Comme l’a dit un jour un maker de passage : «Ici, on partage tout, sauf les coins à champignons. »

Le reportage de BFM TV au FabLab comtois Net-IKi à Biarne

Voici le reportage d’Yves Couant, reporter de BFM TV qui a été diffusé ce matin.

cliquez sur l'image pour voir le reportage

Suite aux nombreux messages reçu, de partout en France, la liste des FabLabs du monde entier et français est là.
Et s’il n’y en a pas vers chez vous… nous vous aiderons à en monter un.

Quelques images du reportage, qui s’est déroulé mardi dernier.

Yves Couant en reportage au FabLab comtois Net-IKi à Birne
Reportage BFM TV au FabLabcomtois Net-IKi à Biarne
Dan du MinotLab d'Avrigney-Virey - reportage BFM TV

Je vous attends vendredi 27 et samedi 28 juin au FabLab

Le week-end du 27_29 juin 2014, le premier FabLab rural de France, le FabLab Comtois Net-IKi à Biarne, va fêter avec vous, son deuxième anniversaire.
www.fablab-comtois.org

Voici le programme, vous pouvez bloquer votre agenda, en parler au tour de vous et vous signaler par mail fablab.netiki@gmail.com pour nous aider à faire avancer tous les FabLabs Comtois actuels et en cours de création.

Le programme

Vendredi 27 juin 2014

9h30 – 12h00 Matinée pour les élus, les porteurs de projets – découverte des FabLabs ruraux, les atouts, les bonnes pratiques pour réussir. Nous recevons des élus et une association du Puy de Dôme, ainsi que la communauté de communes Petites Montagnes (Arinthod)… Tous les porteurs ou futurs porteurs de projets sont les bienvenus.

14h00-17h30 Workshop – Je créé ou j’aide à créer un FabLab Comtois

A destination des : associations, particuliers, élus, représentants des instances, du monde de l’éducation… avec une focalisation Comtoise, histoire de faire grandir rapidement le réseau des FabLabs Comtois. Cet après -midi facilitera l’échange, la mise en route des projets, la mutualisation et… la mise en réseau… Du concret et des résultats visibles rapidement. Objectif 10 FabLabs Comtois dans moins de 9 mois !

18h30 Anniversaire et présentation du FabLab rural V3

Avec à ce jours 3, voir 4 fabLabs Comtois ouverts fin juin, le FabLab Comtois Net-IKi va dévoiler son projet pour l’année à venir.  Les nouveaux projets, les accords, le réseau des FabLabs Comtois… Et d’autres surprises…

Et bien entendu nous échangerons autour d’un verre….

Samedi 28 juin 2014

9h30 à 16h30 Journée anniversaire et journée Portes ouvertes – ateliers ouverts – Bricolage, découverte, bavardage et convivialité

Ouvert à tous, pour découvrir, s’initier, découvrir les projets, ….

Et entre 12h30 et 14h – un co-pique-nique dans la cour du FabLab. – laissez nous un mail rapidement (fablab.netiki@gmail.com)

Très bonne semaine à tous,

Pour toute question/contact presse-élus : Pascal Minguet – 06 60 324 386 et mail fablab.netiki@gmail.com

Ce soir jeudi 22 mai 2014 à 18h sur RCF Besançon

Hier, nous avions une séance photo avec la photographe parisienne Ophélia Noor.

Elle va repartir avec de belles images de notre FabLab Comtois Net-IKi, merci à ceux qui se sont mobiliser pour être là.

Ce soir à 18h je serai en direct avec l’amie Delphine Prieur sur RCF Besançon (à écouter en ligne pour ceux qui ne sont pas dans le coin) 1 heure pour parler FabLabs/FabLabs Comtois et économie collaborative.

Pascal par OphéliaNoor photographe
Pascal par OphéliaNoor photographe

Essaimage au FabLab de Biarne, où les Comtois se réveillent …

Suite à la visite de Christophe Dollet (Mairie de Beasançon) pour une réunion de travail avec Adeline – Les Petits débrouillards de Franche-Comté, Jean-Baptiste et Pascal….
Voici l’article de Nöelle.

Le Progrès.fr – 11 mai 2014 par Noëlle Gauthier

BIARNE. Le Fablab rural fait des émules
La Mairie de Besançon se penche sur la question.

Adeline Levitte, Jean-Baptiste Fontaine, Christophe Dollet et Pascal Minguet, dans les locaux de l’association Net-Iki (ancienne école de Biarne, derrière la mairie). Photo Noëlle Gauthier

Désireux de concrétiser un projet de Fablab, « pour décloisonner la ville et faire émerger l’intelligence collective », Christophe Dollet, conseiller technique au cabinet du maire de Besançon, s’est déplacé cette semaine jusqu’à Biarne, « où le Fablab rural compte parmi les plus visibles, après deux années d’expérience », précise Pascal Minguet, co-créateur du Fablab de Biarne.
Pour l’occasion, Adeline Levitte, directrice des petits débrouillards de Besançon une association d’éducation, populaire aux techniques scientifiques et techniques, a elle aussi été invitée à ce rendez-vous découverte.

Imprimante 3D et robotique au programme
Jean-Baptiste Fontaine et Pascal Minguet Désireux de concrétiser un projet de Fablab, « pour décloisonner la ville et faire émerger l’intelligence collective », Christophe Dollet, conseiller technique au cabinet du maire de Besançon, s’est déplacé cette semaine jusqu’à Biarne, « où le Fablab rural compte parmi les plus visibles, après deux annéesont présenté l’association Net’IKI (créée en 2009) et son laboratoire de fabrication (fablab : contraction de fabrication et laboratoire, créé en 2012) : « Les fablab, fonctionnent en réseau : plus il y en a, mieux c’est », précise Pascal Minguet, expert en numérique, qui soutien de nombreux projets de création de Fablab en Franche-Comté et ailleurs. À l’issue de cette rencontre, l’imprimante 3D et la robotique n’avaient plus de secret pour les visiteurs, repartis à Besançon avec enthousiasme pour monter leur projet.

Article du Progrès 11 mai 2014

Le Progrès : Les FabLabs comtois au travail

En ce dimanche matin : Article du Progrès.fr du 2 mars 2014 – par André Pinon

Ne pas confondre « duplicité » et « duplication ».
Car ce samedi dernier, il s’agissait plutôt de « complicité » pour la « duplication » entre les membres des FabLab de Biarne et de Champagnole.
Gilles Ramseier, créateur du FabLab de Champagnole a présenté, en début de journée, ORDBOT HADRON qui est une imprimante 3D déjà montée par le groupe Champagnolais et l’objectif de ce jour était d’assembler une deuxième imprimante 3D qui s’appellera FOLDRAP et qui sera pliante et portable.

Pour la première, les pièces avaient été achetées en kit, mais pour celle-ci, les pièces ont été fabriquées grâce à une autre imprimante 3D, par les membres de Biarne. A midi, le repas fut partagé en commun dans la salle de NetIki, l’association Biarnaise, et le soir le groupe du haut-jura repartait avec cet objet conçu et monté en collaboration étroite avec le FabLab de Biarne.
Le réseau des FabLab est en train d’avancer et ce fut une toute première réalisation commune.
Le projet suivant est de répliquer cette dernière machine avec le Lycée Professionnel de Champagnole et les membres du FabLab local.

Les Mercredis de Pasteur se penchent sur le phénomène « FabLab »

Le Progrès.fr – 14 1 2014
Les Mercredis de Pasteur se penchent sur le phénomène « FabLab »
La prochaine causerie des « Mercredis de Pasteur » à Dole se déroulera ce mercredi à 18 h à l’Atelier Pasteur.

Elle sera animée par Pascal Minguet, co-créateur du « FabLab Net-Iki » à Biarne (notre photo). Les FabLabs ou Laboratoires de fabrication sont des lieux équipés de machines numériques (imprimantes 3D, découpe laser, kits robotiques et électroniques…).

Ils s’adressent aux entrepreneurs, aux designers, aux artistes, aux bricoleurs, aux étudiants ou aux hackers en tout genre, qui veulent passer plus rapidement de la phase de concept à la phase de prototypage, de mise au point, de déploiement…

Ils constituent aussi un espace de rencontre et de création collaborative qui permet, entre autres, de fabriquer des éléments uniques : objets décoratifs, objets de remplacement, prothèses, orthèses, outils…

Le réseau des Fablabs est mondial, il y en a bientôt 300 dans le monde, 35 en France et un à Biarne (5 km de Dole) depuis juin 2012.     le FabLab Net-IKi à Biarne

reportage sur Besançon TV … ou : mais qu’est-ce qu’il fabrique avec le FabLab Net-IKi ?

Retour sur la journée de l’innovation du 17 décembre 2013 à Témis Besançon.

Reportage de Besançon TV

Cliquer sur l'image pour voir le reportage

JOURNÉE DE L’INNOVATION À TEMIS
Cette machine doit faire circuler une bille le plus lentement possible. Pour la réaliser, les étudiants doivent gagner des matériaux de construction en remportant des mini challenge auprès de 14 stands de partenaires de l’événement et acteurs de l’innovation. Organisée par l’association BGE Franche-Comté, un réseau d’appui aux entrepreneurs en partenariat avec Temis Innovation à Besançon, la deuxième édition de la Journée de l’Innovation s’est déroulée le 17 décembre 2013.
Plus d’infos sur : http://www.bgefc.org/

besancon tv 2