Archives pour la catégorie Internet

Haut débit, ADSL, Wi-Max, Wimax, FAI, opérateurs

Avis de consommateurs, le communiqué de l’AFNOR

On en parle depuis pas mal de temps, ça avance….

Paris, le 4 juillet 2013

Communiqué de presse

Première mondiale:

la France se dote d’une norme pour fiabiliser le traitement de tous les avis en ligne de consommateurs

ztqq_afnornormalisation_58AFNOR publie aujourd’hui la première norme volontaire, dans le monde, visant à fiabiliser le traitement des avis de consommateurs sur Internet. 43 organisations ont su travailler de manière collective, pendant 18 mois, pour définir des règles applicables à tous les sites d’avis relatifs aux produits, au tourisme, à la restauration et aux services en général.

Près de 9 français sur 10 consultent les avis de consommateurs sur Internet et 89% d’entre eux les jugent « utiles » ou « très utiles ». Pourtant, un défaut de confiance est manifeste : ¾ des français pensent que parmi les avis de consommateurs, certains sont faux[1].

En réponse à cette préoccupation, AFNOR publie la toute première norme volontaire délivrant des règles et des procédures sur lesquelles 43 organisations se sont accordées par consensus (entreprises, acteurs du e-commerce, associations de consommateurs, fédérations professionnelles, autorités et administrations). Dans une démarche d’autorégulation, elles se sont mobilisées d’elles-mêmes et ont réussi à dépasser leurs intérêts propres pour construire, en 18 mois[2], un document de référence -unique au monde- définissant des principes et des exigences de collecte, modération et restitution d’avis de consommateurs de produits et de services sur Internet.

La norme NF Z74-501 délivre des solutions applicables par tous sites qui souhaitent développer et améliorer la qualité de leur relation client. Pour les internautes, c’est une contribution à la définition de repères de confiance : les changements de pratiques demandés par la norme nécessitent de la transparence de la part du site, fixent l’exigence de la fraicheur des avis et la vérification de la preuve de consommation.

Exemples de principes et exigences de la norme :

Collecte :

  • Interdiction d’acheter des avis.
  • Identification de l’auteur de l’avis (mais l’identité doit être cachée lors de la publication)
  • pour que modérateur puisse le contacter si besoin.
  • Fourniture optionnelle de preuve de l’expérience de consommation pour améliorer la crédibilité
  • d’un avis déposé.

Modération :

  • Le modérateur doit maîtriser la langue dans laquelle l’avis a été rédigé
  • Impossibilité de modifier un avis en ligne, mais le consommateur a un droit de retrait.
  • Les règles de modération sont indiquées dans les Conditions Générales d’Utilisation (motifs de rejet et délais
  • sur lequel le site s’engage notamment).

Restitution :

  • Affichage en premier des avis les plus récents.
  • Transparence sur les méthodes de calcul des notes globales et les délais de prise en compte des notes dans la note globale affichée.
  • Affichage de l’ensemble des avis, dans leur intégralité.
  • S’engager et afficher un délai maximum de restitution des avis.
  • Droit de réponse gratuit et publié sous 7 jours.

Comment utiliser la norme ?

Tout gestionnaire de site traitant des avis de consommateurs à l’égard de produits ou services peut décider de mettre son site en conformité avec les exigences de la norme NF Z74-501, qui est d’application volontaire. Dans ce cas, il peut se procurer la norme sur le site AFNOR afin de faire évoluer ses pratiques et développer les fonctionnalités nécessaires. Il a la possibilité d’auto-déclarer respecter la norme (sans contrôle extérieur). Le site engage alors sa responsabilité[3], en prouvant lui-même sa conformité en cas de demande de la part d’une autorité. S’il souhaite, ensuite, donner plus de confiance à ses parties prenantes (clients, internautes, annonceurs,…), le site pourra faire appel à un organisme de certification indépendant, pour vérifier la conformité et en attester.

Cette norme pourrait servir de base à l’élaboration d’une norme internationale, dans le cadre de l’organisation internationale de normalisation (ISO), dont AFNOR est le membre français.

Genèse du projet

Le projet de norme a été initié sur proposition de Testntrust, fin 2011, qui a financé une étude de faisabilité menée par AFNOR. Après vérification qu’aucun document de référence traitant du même sujet n’existait en France, en Europe ou dans le monde, une commission de normalisation a été formée pour rassembler tous les acteurs intéressés par ce sujet. Réunie 13 fois de janvier à décembre 2012, les membres ont rédigé de manière collégiale et par consensus, un document soumis aux commentaires du public du 2 décembre 2012 au 15 février 2013 (soit deux mois et demi, contre deux mois habituellement, sur le site www.enquetes-publiques.afnor.org). Plus de 300 commentaires ont été recueillis et examinés, un à un, lors de 4 journées de dépouillement.

Pour commander la norme NF Z74-501  à partir du 4 juillet 2013 : http://www.boutique.afnor.org/norme/nf-z74-501/avis-en-ligne-de-consommateurs-principes-et-exigences-portant-sur-les-processus-de-collecte-moderation-et-restitution-des-avi/article/808897/fa178349

Qu’est-ce qu’une norme volontaire ?

Une norme est un document de référence publié par AFNOR, faite de manière itérative et collaborative avec le concours actif des professionnels fédérés de manière représentative (industriels, consommateurs, associations, syndicats, collectivités locales…). Une norme fournit des principes et des exigences pour une activité ou ses résultats. 33 000 normes volontaires sont aujourd’hui en vigueur. Seules 1% sont rendues obligatoires par la réglementation. Revues systématiquement et a minima tous les cinq ans pour lutter contre toute obsolescence, les professionnels décident leur maintien, mise à jour ou annulation. Sur les 1942 nouveaux documents publiés en 2012, 1224 étaient des révisions. 1543 normes ont été retirées des collections.

A propos d’AFNOR

L’association AFNOR et ses filiales constituent un groupe international au service de l’intérêt général et du développement économique. Il conçoit et déploie des solutions fondées sur les normes, sources de progrès et de confiance. Les missions d’intérêt général sont assurées par l’association dans le cadre d’un décret qui lui confère l’animation et la coordination du système français de normalisation, la représentation des intérêts français dans les instances européennes et internationales de normalisation, l’élaboration et la diffusion des normes.

Ses filiales – formation, évaluation et certification, réseau international – quant à elles, exercent des activités de marché dans un environnement concurrentiel et en respectent strictement les règles. La direction générale du Groupe est assurée par Olivier Peyrat. Plus d’informations sur http://www.afnor.org


[1] Chiffres issus du 3ème Baromètre des faux avis de consommateurs Easy panel Testntrust : http://www.testntrust.fr/avis-consommateur/blog/p/3eme-barometre-des-faux-avis-de-consommateurs-testntrust-4658

[2] Le délai moyen de réalisation d’une norme française est de 3 ans.

[3] En cas d’utilisation abusive de la norme AFNOR, le code de la consommation sanctionne ce type de pratique commerciale trompeuse de 37 500 euros maximum pour la personne physique et 187 500 euros pour la personne morale, avec possibilité pour le tribunal d’ordonner la cessation des pratiques et la publication du jugement : Code de la consommation : article L. 121-1-1-1 I 1° à 4.

nous soutenons le Barcamp de lancement du 1er FabLab rural de France

BootCamp du FabLab-Net-IKi : Barcamp de lancement

Le premier FabLab rural de France

ouvre ses portes à Biarne (5km de Dole, Jura)

A cette occasion nous invitons tous les amateurs, passionnés, barcampeurs, artistes, bricoleurs du 21ème siècle, artisans, étudiants…. à venir participer au Barcamp de lancement : BootCamp du samedi 23 juin 2012 de 10 à 17h, salle Net-IKi – Mairie de Biarne, 3 rue de l’église 39290 Biarne.

Esprit collaboratif et ouvert

Le FabLab est un LABoratoire de FABrication destiné à imaginer, créer, détourner, fabriquer tout ce que l’on veut ou presque. Un FabLab dispose, selon la charte mondiale et le concept initial de Niel Gershenfeld du MédiaLab MIT à Boston, d’équipements numériques comme une imprimante 3D, une découpe laser, de l’outillage, des kits robotiques et électroniques…. Les projets sont en général développés en équipe et dans l’esprit « open hardware ». Ainsi les plans, les projets peuvent être reproduits à l’identique ou améliorés et remis dans un espace commun aux 138 FabLabs mondiaux.

Ruralité et réseaux

Les premiers FabLab français ont été ouverts à Toulouse, Nantes, Lille et Cergy. Ils sont adossés à des universités, écoles d’ingénieurs ou structures importantes. Le défis de Net-IKi, association intervillages, a été de monter le projet, de convaincre les sponsors pour participer aux premiers équipements. Le Conseil municipal du village de Biarne a affecté une ancienne salle de classe à l’année à l’association pour héberger le FabLab. Le Conseil général du Jura a voté une subvention pour l’achat des premières machines. L’équipe des 60 membres actifs et tous bénévoles de l’association font avancer et vivre le FabLab.

Projets et passions

Depuis 4 ans, les membres de Net-IKi participent et organisent des Barcamps, animent des ateliers numériques (35 par an), sont actifs sur les médias sociaux et interviennent dans des conférences, rassemblements, partout en France. Des projets sont déjà en cours de réalisation. Le BootCamp va permettre de faire mieux connaître les FabLabs, aider d’autres porteurs à en ouvrir d’autres, à faire naître de nouveaux projets sur place ou via le réseau mondial des FabLabs. L’aspect internet est au cœur de tous ces concepts, puis qu’un FabLab et ses membres ne sont pas seuls, ils sont en permanence en lien avec les autres FabLabs actifs au même moment.

Pas de programme mais quelques pistes

Le thème de ce Barcamp c’est à la fois le concept des FabLabs, l’open hardware, le travaille en équipe/collaboratif, la robotique, l’électronique, le détournement d’objet…. la ruralité. Chacun proposera à l’inscription ou dès la présentation de tous les intervenants les sujets d’ateliers qu’il souhaite aborder ou voir aborder. Selon le temps nous aurons la possibilité de faire 2 voir 4 ateliers en parallèle, y compris des ateliers pratiques : robotique, électronique, 3D… S’il fait beau, nous disposerons aussi de la cour de l’école.

Le BootCamp en pratique

Tout est gratuit pour les participants – L’inscription est obligatoire, le nombre de places limitées à 100, donc si vous vous inscrivez vous venez, sinon vous monopoliser une place pour rien. Il y aura du Wifi dans la limite de la bande passante de 6 Mbps symétrique (WiMax via Wibox.fr). Si vous ne pouvez pas venir à Biarne le 23 juin, il y aura des session en livre sur Internet et vous pouvez aussi vous inscrire à la mailing liste.

Inscription directement sur le Wiki http://barcamp.org/w/page/52594966/Bootcamp%20Net-iki ou via mail à FabLab.netiki@gmail.com (prénom, nom, mail, 3 mots clés)

Co-déjeuner : chacun est prié d’apporter un plat à partager : salé ou sucré en mode « open », c’est-à-dire qu’il publiera la recette sur le blog.

Déroulé

Samedi 23 juin 2012

9h30 Accueil : café, découverte FabLab et networking

10h00 Présentation du BootCamp et présentation de chaque participants

10h30 Proposition des sujets, réparation ateliers, networking

11h00 Ateliers (45 mn)

12h00 Ateliers (45 mn)

13h00 Co-déjeuner, networking…

14h30 Ateliers (1h)

15h30 Networking, démonstrations, initiations…

17h00 Fin du BootCamp

Tags : #FabLab-NetIKi et #BarcampBiarne

Sponsoring

Comme sur tous les Barcamps les micro-sponsors (50 à 200€) sont les bienvenus, les dotations en fournitures/échanges marchandises… sont aussi acceptés (outillage, t-shirt, prise en charge de la réalisation de badges ou goodies, spécialités locales…) Chaque sponsor sera mis en avant sur la communication sur place, affiches, dans le dossier de presse et en ligne. Pascal.minguet@gmail.com ou 06 60 324 386

L’équipe du FabLab est à votre disposition pour tout autre renseignement : fablab.netiki@gmail.com ou 06 60 324 386

Venir au FabLab Net-IKi à Biarne

Le FabLab est installé dans le bâtiment de la mairie au centre du village.

L’accès se fait par le côté, entrée au FabLab par la cour de l’école et parking ‘en haut’ de l’accès

Par la route : (pensez au co-voiturage)

A36 sortie Dole Authume 1ère à droite, 1ère à Gauche, traverser Jouhe et c’est à 1km

ou suivez votre GPS : 3 rue de l’église à Biarne –

Latitude : 47.1456914 Longitude : 5.456288500000028

Par le train gare de Dole et on vient vous cherchez en voiture

TGV Paris Gare de Lyon – Dole : 2h15

téléchargement (1)A propos des Barcamps

Un BarCamp est une rencontre, une non-conférence ouverte qui prend la forme d’ateliers-événements participatifs où le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose au Barcamp. C’est le principe pas de spectateur, tous participants. L’événement met l’accent sur les toutes dernières innovations en matière d’applications Internet, de logiciels libres et de réseaux sociaux.

http://barcamp.org/w/page/52594966/Bootcamp%20Net-iki

qr fablab xA propos des FabLabs

Laboratoire de Fabrication, concept mis au point au MédiaLab du MIT à Boston par Neil Gershenfeld. C’est un atelier composé de machines-outils pilotées par ordinateur pouvant fabriquer rapidement et à la demande des biens de nature variée (vêtements, livres, objets décoratifs, mécanisme, robots …etc.). Chaque FabLab respecte la charte Fab Lab mondiale, participe au réseau mondial très actif. (formation, support). Les FabLabs s’adressent aux créatifs, artistes, architectes, bricoleurs du 21ème siècle, artisans… passionnés à partir de 7 ans... Le FabLab Net-IKi est le 1er FabLab rural de France – le 5ème en France après Toulouse, Nantes, Lille, Cergy Pontoise et le 138ème mondial à ouvrir ses portes.

www.fablab-net-iki.org Wiki des FabLabs : http://wiki.fablab.is

Page FB : http://www.facebook.com/FabLabNetiki Mail : fablab.netiki@gmail.com

qr netiki xA propos de Net-IKi

L’association intervillages (Biarne, Billey, Chatenois, Jouhe, Dole (Azans, Crissey, Landon, Les Mesnils…), Monnières, Rainans, Saint-Aubin, Sampans, Vriange..) rassemble des habitants de tous les ages et de toutes les cultures des villages autour de Dole dans le Jura en Franche-Comté. Créée le 21 juin 2009, cette association a pour but de réduire la fracture des usages du numérique, créer du lien, de mettre en avant les talents, passions et savoirs-faire.

www.net-iki.org Page FB : http://www.facebook.com/associationnetiki

Pascal Minguet est le co-créateur & animateur de l’association Net-IKi et du projet de FabLab.

Ruralitic, interview du nouveau commissaire général

Pour la 4ème année, je serai à Aurillac les 30 et 31 août 2011 à la fois pour rencontrer, échanger avec les représentants de la ruralité et d’Internet en France.

Les zones rurales vont d’ailleurs, pour la première fois, avoir un forum dédié…

Et pour en savoir plus sur ces rencontres incontournables,

voici l’interview du nouveau commissaire général de la manifestation, présente Ruralitic 2011.

Ruralitic 2011 from jp jambes on Vimeo.

Merci à Numericus pour cette vidéo

Quel avenir pour les programmes de financement du THD ?

Forum décideurs de la Tribune, le 7 avril 2011 – Inscrivez vous vite

11:15 Quel avenir pour les programmes de financement du THD ?

TABLE RONDE 2

Animée par Pascal MINGUET,Journaliste-expert, The Media Hall Company

Quel bilan tirer de la mise en œuvre de ces programmes de financement ? Seront-ils suffisants pour atteindre les objectifs fixés ? Quelles solutions alternatives ou complémentaires peuvent-elles émerger ?


Un des plus gros obstacles pour le déploiement de réseaux THD est la raréfaction de l’argent public. A cela, s’oppose la vision selon laquelle le THD n’est pas un coût mais un investissement d’avenir avec de multiples effets positifs sur l’économie et les industries comme le souligne le programme national très haut débit, lancé le 14 juin 2010 par François Fillon.

Hervé MAUREY, Sénateur

Président de séance : M. Hervé MAUREY, Sénateur de l’Eure, auteur du rapport « Réussir le déploiement du Très Haut Débit : une nécessité pour la France »

Intervenants :

Robert STAKOWSKI
M. Robert STAKOWSKI, Directeur de projets, MAPPP – Mission d’Appui à la réalisation des contrats de Partenariats Public-Privé, Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

Jean-Jacques THIEBAULT_carre


M.  Jean-Jacques THIEBAULT, Président-Fondateur, Cabinet Strategic Scout

M. Andres GAVIRA, Ingénieur principal, Direction des Projets, Banque Européenne d’Investissements

Très haut débit, le grand chantier

On se retrouve le 7 avril à la Bourse de Commerce de Paris, où j’animerai les débats.

Têtière_THD2_web


Pour la 2ème édition, participez aux débats le 7 avril prochain à la Bourse de Commerce, à Paris, sur des enjeux majeurs de l’Internet de demain.

« Très haut débit : un chantier de géant »

Table ronde 1 : 9h15 – 10h30

Très haut débit : quels retours sur investissement ?

Table ronde 2 : 11h – 12h15

Grand Emprunt, FANT, FSN, … : quel avenir pour les programmes de financement du THD ?

Table ronde 3 : 12h15 – 13h30

Congestion des infrastructures, explosion des usages : quel Internet pour après-demain ?





Sondage Ifop : Les cadres français et les réseaux sociaux

L’enquête nationale de L’Atelier BNP Paribas réalisée par l’Ifop fait le point sur les usages et la vision qu’ont les cadres français des médias sociaux.

Où en est-on du processus de développement et de démocratisation de ces usages ?

Quelle est leur perception de ce phénomène encore très récent dans le monde de l’entreprise ? Les réseaux sociaux ont-ils une utilité au sein de leur organisation ?

Quels sont les freins à leur adoption ?

Les cadres français et les réseaux sociaux

View more presentations from GuiM _. Merci à Guillaume pour cette présentation

L’enquête sur le site de l’IFOP

Le premier WebDoc participatif …

Appel de mon ami producteur et réalisateur Rémi Coullaut

Le premier Webdoc participatif

Amis Pionniers, Artistes, Penseurs, simples utilisateurs. Postez vos avis en texte, photos, vidéos car vous participerez à la réalisation du premier Webdoc participatif !
La Révolution c’est fini ou ça commence ?


La révolution Internet : c'est fini ou ça commence ?
envoyé par REMKOOL56. – Regardez plus de courts métrages.
Extrait de la page dédiée à ce projet : « Cette page est destinée à toute personne souhaitant participer à la réalisation d’un web documentaire sur le thème de la Révolution Internet : c’est fini ou ça commence ? Interrogeant notre point de vue Humain et pas technologique, nos rapports au temps, à l’espace et surtout aux autres…Bienvenue dans le premier film participatif »

Devenez fan et commenter sur la page Facebook du projet

ArtCamp#2 à Dijon

Plus de 120 personnes ont participé au deuxième ArtCamp de Dijon, à la Vapeur.

De nombreux sujets ont été abordés lors des ateliers (buzz, droits d’auteur, être artiste a l’époque du Web 2.0, FabLab, ….) une bataille graphique et un speed painting ont permis à tous de participer à l’événement.

Ce format d’Open Conférence s’avère toujours plus efficace. Les échanges sont riches, les rencontres nombreuses, les contacts se nouent, les projets s’initient ou progressent… le tout dans la convivialité.
Pour en savoir plus le site du ArtCamp#2
Et quelques images

Travailler à distance

n59610810582_7436Le télétravail ou plutôt le travail  à distance on en parle beaucoup, mais en France on est très loin de nos voisins européens.

Pourquoi ces retards, où sont les points de blocage ?

Quels les potentiels du télétravail…

Un seul lien, celui de ZeVillage.net de Xavier de Mazenod (nous avons fait une visioconférence avec lui lors d’un Barcamp Normand depuis la bibliothèque de Jouhe).

Et Xavier vient d’accorder une interview qui est très didactique à Orange Business Services.

Facebook, le grand ménage commence

« C’est pas nouveau », diront les spécialistes du microcosme des réseaux sociaux, toujours en veille, mais pour les utilisateurs, même avertis, il me semble important d’aborder le sujet.

facebookHé oui, au cas où, comme beaucoup, vous ne liriez pas les conditions d’utilisation de Facebook, comme toutes les autres d’ailleurs… Avant de se lancer tête baissée sur Facebook pour créer le profil de votre entreprise, votre association ou d’une cause importante…. il faut juste avoir à l’esprit que les profils sont réservés à des personnes physiques !

Je fais c’qu’je veux

On ne fait pas ce que l’on veut. Si l’éditeur du service a pris soin de faire écrire par ses juristes, que les profils sont réservés à des personnes physiques, c’est qu’il se réserve le droit, comme c’est indiqué dans les conditions d’utilisation, de désactiver un profil quand il le veut, comme il le veut et …. sans vous avertir.

Profil, groupe, page

Alors pour votre entreprise, votre marque, vos services… il faut utiliser une page ou des pages, vous savez les pages qui sont surmontées de « j’aime ». Il serait assez bête de perdre tous vos contacts pour rien…

Autre conseil, regardez du blog collectif etourisme et des conseils sur l’usage professionnel de Facebook.

Mise en jambes… qui nous observe sous Internet

Histoire de reprendre avec un sujet qui préoccupe certains, qui fait couler beaucoup d’encre, parler…. Internet est-il el grand satan, Facbook ou la fin de la liberté individuelle et tous les titres accrocheurs de l’été qui accuse les réseaux sociaux et le web de tous les maux de la terre…. Voici un visuel assez complet qui ne va convaincre les « crieurs au loup », ni les optimistes d’Intertnet à tout vent, mais qui peut donner un état actuel et selon les sources disponibles.

33

Cet article je l’ai repéré sur le site onvni.fr et toutes les sources en Anglais, sont dans l’article.

Version haute définition du visuel

Et dès demain je vous donne mon programme de rentrée avec la grande nouveauté, c’est que j’ouvre ma salle de formation à Auxonne. Pour aider ceux qui le souhaitent, à décrypter, comprendre, avancer au milieu de ce torrent d’information et autres rumeurs, pour faire progresser leur business, leur réputation et visibilité sur Internet.

Une formation accompagnée, sur mesure et avec des formats spécialement conçus pour les décideurs, les responsables d’association, les élus… et tout ceux qui n’ont pas de temps à perdre et doivent faire avancer leur activité. Au programme format adapé, tarif serré et efficacité.

MédiaCamp – Barcamp#6 à Dijon le 29 mai 2010

Ce 6ème BarCamp dijonnais est thématisé sur la communication et le monde des medias, soit en lien avec les sciences et/ou les technologies de l’information et de la communication (TIC), soit tout simplement sous l’angle des problématiques sociales, philosophiques ou tout simplement pratiques. L’objectif est de favoriser les échanges entre experts, chercheurs, ingénieurs, communicants, journalistes, animateurs, …

Tout est possible : croiser des méthodes d’innovation, faire connaître un projet ou une idée, imaginer de nouvelles collaborations, parler et partager sur vos problématiques, lancer des ateliers pratiques, chercher des compétences qui vous manquent… ou tout simplement venir vous informer !

L’accès est libre et gratuit mais l’inscription en ligne est obligatoire http://barcamp.org/Mediacamp-Dijon

Ce Barcamp est organisé dans les locaux de la chaine TNT Dijonnaise : VooTv.


Internet et ruralité

2010-A4-01-07-web_03Pour la troisième année, je vais participer à Ruralitic, les 30 et 31 août 2010 à Aurillac, le rendez-vous incontournable de la Ruralité et d’Internet.
Plénières stratégiques
P1 – Plénière d’ouverture : 30 Août 2010 (10h30 – 12h00)
Les problématiques de gouvernance et les nouvelles stratégies économiques en matière de Haut Débit et Très Haut Débit à l’horizon 2015

P2 – Plénière de clôture : 31 Août 2010 (10h40 – 12h00)
Le Numérique : facteur clé du développement économique des territoires ruraux

J’animerai deux ateliers…

A4 Développement durable : Convergence Energie & TIC
30 Août 2010 de 16h30 à 17h30


C2 – L’inclusion numérique dans les territoires : la responsabilité des élus et des bailleurs sociaux dans l’habitat social connecté
31 Août 2010 de 14h30 à 16h00

Pour tout savoir et vous inscrire

La fiche Pascal Minguet – TMHC

Est-ce que çà vous viendrait à l’idée ?

Depuis le début de l’année, on constate l’arrivée massive de novices des réseaux sociaux sur Linked-In, Viadéo et Facebook. Je ne vais parler ici que des profils « professionnels ».

Nos missions de vulgarisation, évangélisation, présentation conjuguées aux dossiers dans la presse ont du aider. Mais certains novices déboulent dans ces réseaux qui sont en place depuis 3 à 5 ans, de façon très surprenante et parfois très maladroite.Marielys-Lorthios.com -11
Prenons quelques exemples de ces profils :

  • pas de photo, un nom, un prénom. Ils contactent tous azimuts, cherchant à tout pris à faire monter le nombre de contacts. Certains même, bloquent toutes les informations publiques. Personnellement, si je ne les connais pas, je leur demande si « on se connaît », très souvent on n’a pas de réponse, donc…. Out.

  • une photo venue d’on ne sait où, prise sur une plage, lors un repas… alors qu’ils sont sur un réseau professionnel…. leur viendrait il à l’idée de se rendre à un rendez-vous pro en pyjama, non rasé ? C’est à peu près la même chose à mon sens.

  • un profil très mal renseigné et ne donnant aucune idée de la fonction, du poste, de l’activité de l’entreprise, alors que ces novices espèrent, pour beaucoup « faire du business », ou avoir des « appels entrants » par le réseau….

Un « réseau social », malgré les gros titres des magazines, n’est pas un lieu magique ni une jungle. Le bon sens de la vie réelle s’applique. Je sais que pour certains le fait d’être « caché » derrière un avatar (quel intérêt professionnel de se présenter sous un avatar ?) les rends impoli, sans respect… Mais encore une fois, il ne s’agit pas d’une majorité et en général, les choses s’arrangent assez rapidement.

Les réseaux sociaux sont de prodigieux outils, mais encore faut-il les apprivoiser. La difficulté pour les nouveaux arrivants, c’est qu’ils ne sont pas en terrain vierge, mais sur un terrain où les influenceurs, les médias, leurs clients et partenaires sont déjà en place et maîtrisent les règles et les usages. Je suis comme beaucoup, très « cool », tolérants, avec les novices, mais beaucoup moins à l’égard de certains « sauvages » ou débutants un peu « arrogants ».

Néanmoins, il faut que ces nouveaux arrivants, puissent s’intégrer et utilisent au mieux ces réseaux. C’est pourquoi, les conseils d’un expert ne sont pas superflus, peuvent faire économiser du temps, éviter de grosses erreurs et … même faciliter l’optimisation de son entrée sur ces réseaux. Il ne viendrait pas à l’idée de faire Paris Marseille dans une voiture puissante, un jour de départ en vacances, sans avoir au préalable pris des leçons de conduite et passé son permis de conduire…. ni d’affronter un champion de golf ou de tennis sans avoir pris quelques leçons ou conseils auparavant.
Et dernière question : « comment reconnaître un spécialiste des réseaux sociaux…. »
Jetez un coup d’oeil sur ses réseaux à lui… s’il n’y pas ou peu présent… il n’est pas plus spécialiste que vous.

A très bientôt sur les réseaux

Pascal Minguet – 06 60 324 386 pascal.minguet@gmail.com

Rdv le 25 mars – Colloque Internet Solidaire

Assemblee_Nationale_France_thumbVoici le programme non finalisé du colloque, Internet Solidaire qui va se tenir à l’Assemblée nationale à Paris, le 25 mars 2010.
Propos liminaires : 9h00 – 9h15
  • Mme Laure de la Raudière, Député d’Eure-et-Loir, rapporteure de la proposition de loi relative à la lutte contre la fracture numérique
  • M. Jean-François Amadieu, Sociologue, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne
Table ronde 1 : 9h15 – 10h45
Comment les TIC redéfinissent-elles les contours de notre société ?
Animée par M. Patrice Carré
Après avoir modifié en profondeur les modes de travail des entreprises depuis une dizaine d’années, l’usage d’Internet et de la téléphonie mobile en particulier, s’est progressivement étendu à la société toute entière en la transformant en société massivement connectée. Le développement exponentiel des activités virtuelles a transformé les modes de communication et a redéfini de nouveaux standards d’accès à l’Information mais aussi de nouveaux comportements des utilisateurs-citoyens.
Avec l’atténuation de la barrière technologique, rechercher une information, s’exprimer sur Internet, y créer du contenu devient accessible au plus grand nombre. La diffusion de l’information est immédiate et universelle et le monde est devenu un espace numérique sans frontières.
Quels sont les enjeux et les perspectives de ces nouvelles sociétés numériques émergentes ? Quelles modifications du lien social impliquent-elles ?
Intervenants :
  • M. Jean-François Amadieu, Sociologue, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne
  • M. Bernard Benhamou, Délégué aux Usages de l’Internet, DUI, Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur
  • M. Daniel Kaplan, Délégué Général de la FING – Fondation Internet Nouvelle Génération
  • M. Jacques Pomonti, Président de l’AFUTT – Association Française des Utilisateurs de Télécommunications
  • Mme Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente du Forum des Droits sur l’Internet, Vice-Présidente de la CNIL – Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés
Table ronde 2 : 11h – 12h30
Les nouvelles formes de communication modifient elles les exclusions préexistantes ?
Coanimée par M. Jean-François Amadieu et M. Pascal Minguet, Journaliste – expert
L’éclatement de la bulle spéculative de l’Internet a porté un grave coup à la confiance qui entourait l’essor d’Internet au début de la décennie dernière. L’émergence de la fracture numérique a mis en lumière la menace que pouvait constituer le développement d’Internet pour la cohésion sociale. Les mutations rapides ont créé des inégalités entre ceux qui peuvent accéder en tout point, à tout moment, de n’importe quel terminal à la toile et ceux qui en sont exclus.
Ces nouvelles exclusions s’exercent à tous les niveaux et notamment envers les publics qui souffraient déjà d’inégalités et qui se retrouvent marginalisés à la périphérie du système.
Intervenants :
  • M. Jean Pouly, Directeur de l’Agence Mondiale de Solidarité Numérique
  • M. Alain Kiyindou, Maître de Conférences HDR, Université de Strasbourg, Président de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication, membre de la Commission française pour l’UNESCO
  • Mme Corinne Erhel, Députée des Côtes d’Armor
  • M. Pierre Montagnier, Statisticien, OCDE – Organisation de Coopération et de Développement Economique
  • Mme Catherine Sadon, Directrice Générale, APFP – Association de Promotion et de Fédération des Pays
  • M. Marc Fossier, Directeur Exécutif – Responsabilité Sociale d’Entreprise, Orange
Déjeuner
Table ronde 3 : 14h30 – 16h30
L’inclusion numérique : facteur de réintégration et de cohésion sociale
Animée par M. Pascal Minguet, Journaliste – expert
De nombreux moyens permettent de lutter contre l’isolement numérique. Ces techniques regroupées sous le nom d’e-inclusion, visent à mettre en place une société de l’Information inclusive, généreuse et solidaire envers les publics préalablement touchés par la fracture numérique devenue sociale. Des acteurs de cette solidarité numérique voient le jour.
Quels sont leurs missions et leurs engagements dans le développement harmonieux des TIC « citoyennes et solidaires ».
Quels sont les outils de l’inclusion numérique à l’échelle des territoires permettant aux élus de lutter contre cette pauvreté numérique ?
Comment les opérateurs de téléphonie et d’accès à Internet abordent-ils l’offre sociale et solidaire ?
Intervenants :
  • M. Luc Jerabek, Directeur Général de l’Ansa – Agence Nouvelle des Solidarités Actives
  • M. Michel Briand, Président de CRéATIF, Vice-Président de Brest Métropole Océane
  • M. Jérôme Yomtov, Directeur Général de Numéricable – Completel
  • M. Pascal Plantard, Directeur de recherches – GIS M@rsouin – Université Rennes 2
  • M. Reynald Blondeau, Trésorier, Association Net-iKi
  • M. Guillaume Vuilletet, Président d’ARTESI Ile-de-France, Conseiller Régional d’Ile-de-France

Le programme à jours’inscrireen savoir plus

Information et Internet – en direct sur VooTV

vootvVooTV c’est la nouvelle chaîne TNT de la région dijonnaise (ex Dijon Première).

J’ai été invité sur le Grand Rendez-Voo mardi dernier. Un débat en direct avec Franck Mauerhan – Chef de service Rédaction Multimédia du Bien Public , Sébastien Bouillé – VooTV et moi.

La vidéo est là

Information, Internet, comment les journalistes utilisent-ils Internet, faut-il tout croire ? comment les médias traditionnels vivent/intègrent-ils Internet….

Le direct, toujours un exercice difficile, mais aussi très délicat, la preuve une question à la quelle on ne s’attend pas (oui je sais, une histoire de cordonnier…) mais bon … enfin vous me direz.

Merci pour vos commentaires…..

Régional et local …. sur Google

Avec le déferlante des téléphones connectés à Internet, la prise en compte réelle de la localisation et de la région était attendue.

Google dévoile ses premières offres. Le géant Google vient d’ajouter un nouveau service à son offre d’actualités en ligne. Ce chapitre réservé aux informations locales peut être personnalisé.

bigbird-hpIl est désormais possible de faire apparaître et modifier la « rubrique locale » depuis l’agrégateur d’informations Google Actualités. Les internautes peuvent donc ajouter une rubrique locale à leur page d’accueil personnalisée de Google Actualités (Google News) en indiquant simplement le nom d’une ville ou un code postal.

De même, la rubrique propose jusqu’à 9 articles disposables à loisir sur la page Web. Ainsi, les développeurs ont dû modifier l’algorithme employé : « On modélise notre algorithme pour qu’il détecte quand un article parle d’un endroit particulier ou non. La ville de Paris, qui est également le nom d’une célébrité mondiale a été particulièrement difficile à cet égard », a expliqué l’ingénieur Mikey Levine sur le blog officiel de Google. Il faut dire qu’un telle innovation avait déjà été lancée en 2008 aux Etats-Unis mais aussi en Grande-Bretagne, en Inde, au Canada et en Allemagne.

Toujours est-il que cette rubrique devrait profiter aux rédactions régionales et pourrait relancer le débat quant à la répartition des revenus publicitaires de la presse quotidienne régionale. A ce titre les rédactions qui disposent d’un média en ligne devraient voir leurs audiences faire des bonds. Les autres pourraient en vouloir à Google en les accusant de monétiser une audience avec des contenus qui ne leur appartiennent pas.

Extrait de Silicon.fr

1er ArtCamp – Barcamp #5 à Dijon

1er Artcamp de Bourgogne à Dijon, le samedi 28 novembre 2009 de 10 à 20h…
Ce Barcamp#5 sera l’occasion de nous retrouver, d’échanger, de faire émerger de nouveaux projets…

artcamp dijon
artcamp dijon

Ce BarCamp est thématisé sur les pratiques artistiques actuelles (arts numériques, net art, arts vivants, arts plastiques…) en lien avec les sciences et/ou les technologies de l’information et de la communication (TIC). L’objectif est de favoriser les échanges entre experts, chercheurs, ingénieurs, amateurs passionnés, artistes de tous horizons… Tout est possible : croiser des méthodes d’innovation, faire connaître un projet ou une idée innovante, imaginer de nouvelles collaborations, montrer vos expérimentations, chercher des compétences qui vous manquent…
Ateliers pratiques et de réflexion, graphic battles, performances en live et en ligne… tout est possible !

plus d’infos sur le wiki : http://barcamp.org/ArtCampDijon