OpenData, administration en ligne, l’Etat se veut rassurant

opendataEn cette période de resserrement budgétaire, la stratégie du gouvernement en terme de mise à disposition gratuite des données reste de mise.

Les articles de ces dernières semaines sur le retour possible de la tarification des données publiques, la fermeture des services basés sur des informations de santé et le remaniement d’Etalab, prédisaient la fin de l’aventure Open Data en France – voir l’article d’Owni http://owni.fr/2012/11/06/et-si-cetait-la-faim-de-l-open-data/.

C’est sans doute doute pour rassurer, que Jérôme Filippini, directeur du tout nouveau Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) – voir son parcours http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-jerome-filippini-officiellement-nomme-a-la-direction-de-la-sgmap-51134.html, vient d’affirmer : « « Il n’en est rien, assure Jérôme Filippini. La règle est bien la mise à disposition gratuite des données, l’exception payante doit être justifiée. La valeur créée par la libération des données est infiniment plus importante que les éventuels revenus que l’Etat pourrait tirer de leur vente. » – lire l’article des Echos.fr http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202373128949-open-data-le-gouvernement-tente-de-rassurer-le-secteur-509001.php

Enfin le deuxième concours Dataconnexions http://www.etalab.gouv.fr/pages/Presentation-6371441.html est toujours ouvert, les lauréats seront connu en décembre 2012.

Pour approfondir le sujet, jetez un œil sur e portail de l’OpenData France http://opendatafrance.net

2 comments to OpenData, administration en ligne, l’Etat se veut rassurant