Mal aux côtes : est-ce une fêlure ?

Mal aux côtes : est-ce une fêlure ?

Une douleur est toujours source de problèmes. Si vous ressentez une douleur sur une partie de votre corps, sachez que quelque chose ne va pas et qu’il est important de vous faire ausculter au plus vite. Les cotes font parties des douleurs intenses qui peuvent apparaître du jour au lendemain. Mais comment savoir, si on n’a pas reçu de choc, si nos côtes sont fêlées ou non ?

Douleur intense aux côtes, quelles peuvent être les raisons ?

Les côtes sont sensibles. Ce sont des os plats recourbés, obliques vers le bas. Elles sont attachées à deux vertèbres chacune, en arrière, et au sternum, en avant, via du cartilage. Les côtes flottantes, quant à elles, sont reliées qu’aux vertèbres, d’où leur nom. L’être humain possède 12 paires de côtes. Et lorsque l’une d’entre elle se brise, cela se ressent rapidement.

Cette partie du corps semble solide mais il est pourtant possible de se fêler une côte sans recevoir de choc. Si pendant votre sommeil vous forcez sur vos côtes, il est possible que vous vous les fêliez vous-même. Et oui, vous pouvez vous en prendre qu’à vous-même, ou bien à votre subconscient. Une côte fêlée peut donc survenir à n’importe quel moment et pour beaucoup de raisons.

Pour savoir si vraiment vous avez un souci au niveau de votre abdomen, quelques symptômes peuvent vous aider. Le premier symptôme est donc une douleur intense, à cela peut venir s’ajouter des difficultés respiratoires. Lorsque vous prenez une grande respiration, si la douleur se réveille, ce n’est pas bon signe. Dans ce cas, nous vous conseillons de prendre rendez-vous au plus vite chez votre médecin. Cette douleur peut s’installer pendant des mois si vous ne faites pas attention ou ne prenez pas quelques précautions.

Comment traiter des côtes fêlées ?

Face à cette douleur, il n’y a pas de remède miracle, à part immobiliser tout votre corps pendant quelques jours voir quelques semaines. Nous le savons, c’est impossible. Il est indispensable pour un être humain de bouger au quotidien. Suite à une consultation, un médecin va vous prescrire des antalgiques, s’il trouve cela nécessaire. En cas de douleur aiguë et de muscles intercostaux trop tendus, il est possible que l’on vous prescrive un myorelaxant. Cela va vous permettre de vous détendre physiquement et mentalement. En effet, le stress peut jouer sur votre douleur. Il est donc important de vous reposer pendant cette période.

Bien sûr, le plus important est de ne pas aggraver la situation. Avec des côtes fêlées, vous ne pouvez pas tout faire. Si vous êtes sportif, nous vous conseillons, très fortement, d’arrêter toute activité sportive pendant un temps. En forçant trop ou en portant des charges trop lourdes, vous allez souffrir encore plus et rallonger votre temps de convalescence.

Vous pouvez appliquer un bandage large sur votre thorax afin de limiter vos mouvements. Au quotidien cela peut vous aider car il est difficile de faire attention à ne pas faire de geste brusque tout au long d’une journée. En voiture, par exemple, pour faire un créneau ou bien pendant un freinage un peu trop brusque, vos côtes peuvent ressentir un nouveau choc et votre douleur se réveillera. Des moments de ce genre peuvent avoir une incidence sur votre guérison.

Quelles solutions pour soulager des côtes fêlées ?

Des côtes peuvent prendre plusieurs semaines avant de guérir, il est donc important de faire en sorte d’éviter les situations à risque et de se reposer au maximum. Toutefois, si la douleur est trop intense, des astuces ou des remèdes de grand-mère peuvent vous soulager. Vous allez pouvoir les appliquer dès que vous en ressentez le besoin. Certaines astuces n’auront peut-être pas l’effet attendu sur vous, ce n’est pas grave, une autre vous correspondra.

Le froid et le chaud sont deux solutions pouvant vous soulager. Si vous préférez le froid, vous pouvez positionner un pain de glace sur vos côtes afin d’anesthésier cette partie de votre corps et donc de ne plus ressentir la douleur pendant un temps. Le froid ce n’est pas trop votre truc ? Vous préférez vous relaxer dans un bon bain chaud ? C’est aussi possible ! Le contact avec l’eau chaude va vous permettre d’assouplir les tissus de votre tronc afin qu’ils ne tirent plus sur vos côtes pendant le temps de votre bain.

Vous l’avez compris, les deux solutions à privilégier : la relaxation et le repos. Le soir pas de folie, pas de sport, pas de soirées festives, vous optez pour un bon livre bien installé dans votre lit douillet. Dormez le plus possible afin de permettre à votre corps d’éviter le moindre effort et de se concentrer sur votre guérison. En reprenant une activité sportive trop vite, vous allez ajouter une douleur sur celle déjà présente et vous ne sortirez plus de ce cercle infernal.

Sylviane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *